Présidé par les ministères de l’Intérieur, de l’Énergie, des mines et de l’environnement avec la participation de tous les intervenants des secteurs public et privé, le comité tiendra ses réunions de façon périodique pour permettre à l’opinion publique et aux acteurs du secteur d’être au fait de la situation de l’approvisionnement du marché depuis l’importation jusqu’à la distribution ainsi que les mesures prises à cet effet.

Dans une déclaration à la MAP, le ministre a souligné que la mise en place de ce comité de veille figure parmi les mesures adoptées afin de garantir la sécurité de l’approvisionnement du marché en énergie, particulièrement dans cette conjoncture exceptionnelle que traverse le Royaume comme partout dans le monde.

Il a dans ce contexte assuré que toutes les dispositions ont été adoptées en vue de continuer à répondre aux besoins du marché en ressources énergétiques, de concert avec les différents intervenants.

Tous les contrats et mesures mis en place permettent d’assurer l’alimentation électrique 24H/24, a-t-il noté, relevant que l’ensemble des unités de production de l’électricité disposent de tout le potentiel pour subvenir aux besoins des citoyens et des secteurs productifs, notamment l’industrie et les services.

Tout en se félicitant de la politique énergétique initiée sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI en ce sens qu’elle se tourne vers la diversification des ressources de l’énergie, M. Rebbah s’est dit satisfait des progrès cumulés en matière de logistique au cours des dernières années. Cette progression a permis au Royaume de gagner 15 jours supplémentaires pour atteindre 30 jours de réserves concernant certains produits et même 71 jours pour d’autres.

Il a de même mis en avant le rôle que joue le système de stockage et de logistique en matière d’approvisionnement des différentes régions en carburants et en bonbonnes de gaz.

Le ministre a d’autre part mis en garde contre les pratiques de spéculation susceptibles d’affecter l’approvisionnement du marché, tout en affirmant que les parties compétentes sont mobilisées pour intervenir directement, aux plans local et central, en coordination avec les sociétés opérant dans le secteur.