Trump a dépassé le seuil nécessaire pour obtenir la nomination du Grand Old Party (GOP) après des victoires dans la soirée en Floride et en Illinois.

Le Locataire de la Maison n’a pas été confronté à des défis importants dans sa course à la candidature pour la réélection, remportant jusqu’à présent tous les États de la primaire républicaine.

Trump avait déjà accumulé un total de 1104 délégués et devait atteindre le seuil nécssaire pour la nomination du GOP, à savoir 1276.

En soutien du président, l’Arizona, qui devait tenir sa primaire démocrate dans la soirée, a tout simplement annulé le scrutin épublicain en faveur de Trump. L’Arizona est l’un des nombreux États du pays qui ont annulé leurs primaires présidentielles du GOP – une pratique observée au cours des dernières années de réélection par les deux partis politiques, plus récemment lors de la campagne de 2012 du président démocrate, Barack Obama.

Dans le camp démocrate, l’ancien vice-président Joe Biden est en passe de s’assurer le statut de favori en décrochant la victoire dans les Etats de Floride et de l’Illinois, face à son rival le sénateur du Vermonte, Bernie Sanders.