« La décision du gouvernement américain de suspendre sa contribution financière à l’OMS est profondément regrettable », a déclaré le chef de l’exécutif de l’Union africaine sur son compte Twitter.

« Plus que jamais, le monde dépend de la capacité de leadership de l’OMS pour diriger la lutte contre la pandémie de Covid-19 », a ajouté le diplomate tchadien.

« Notre responsabilité collective qui consiste à permettre à l’OMS de remplir son mandat n’a jamais été aussi urgente », a conclu M. Faki.

Le président Donald Trump a mis à exécution dans la nuit de mardi à mercredi sa menace de couper les vivres à l’OMS, qu’il accuse de « mauvaise gestion » et de « dissimulation » dans cette pandémie partie de Chine fin 2019.

La décision américaine a suscité la réprobation du patron de l’ONU, Antonio Guterres, de la Chine, de l’Union européenne et de l’Allemagne.

Près de 125.000 morts ont été dénombrés à travers la planète et les États-Unis sont devenus le principal foyer du Covid-19. Le pays a recensé plus de 2.200 morts supplémentaires en 24 heures, le plus lourd bilan journalier dans un pays.