Réagissant, dans une mise au point, à ce qui a été publié par certains sites électroniques concernant les conditions du décès d’une détenue à l’hôpital Ghassani à Fès, l’administration de la prison a souligné que la détenue avait, dès son arrivée à l’établissement pénitentiaire, informé l’équipe médicale, qu’elle était hospitalisée à cause de problèmes rénaux, en affirmant qu’elle ne souffrait d’aucune maladie chronique et ne suivait pas de traitement spécial.
Le diagnostic préliminaire a démontré que le corps de la détenue ne présente aucune blessure ou contusion, précise la même source.