Cette mesure tient compte de la conjoncture actuelle et des fortes variations enregistrées ces derniers jours par le marché boursier, souligne un communiqué de l’AMMC.

Aussi, à compter du 17 mars 2020, la variation maximale, à la hausse et à la baisse, du cours d’un instrument financier pendant une même séance ne peut excéder 4% du cours de référence pour les titres de capital dont la cotation est en mode continu.

Ce seuil a été limité à 2% des cours de référence pour les titres de capital dont la cotation est en mode fixing et les titres de créance.

L’Autorité affirme continuer à suivre avec vigilance l’évolution de la Bourse et ne manquera pas d’utiliser les outils dont elle dispose afin de préserver le bon fonctionnement du marché des capitaux.