Dans le but de poursuivre ses missions relatives au monitoring, à la protection et à la promotion des droits de l’Homme, conformément à la législation nationale et aux pactes internationaux pertinents, le Bureau du Conseil National des Droits de l’Homme a mis en lumière la situation difficile que traverse notre pays en cette période de pandémie où le meilleur remède est la sensibilisation des citoyens sur les mesures préventives à prendre.

Le Conseil a également a entrepris avec les autorités publiques des interventions, des correspondances et des communications.

Dans ce sens, les membres du Conseil appellent à l’’extension des mesures prises de manière à soutenir toutes les catégories vulnérables, notamment les personnes en situation de handicap, les enfants, les femmes, les migrants, les réfugiés et les personnes âgées.

Les membres du Conseil ont annoncé la création d’un groupe de travail spécialisé pour le suivi et le monitoring de la situation des droits de l’Homme aux niveaux national et régional, et ont affirmé par ailleurs l’intensification des contacts aux niveaux régional et international avec les réseaux des institutions nationales des droits de l’Homme et les organismes onusiens et régionaux pour échanger les meilleures pratiques en plein propagation du nouveau Coronavirus.

Rappelons qu’au cours de ces derniers jours, le Conseil a mené un certain nombre d’opérations de sensibilisation qui visent à promouvoir et vulgariser les mesures préventives contre la propagation du Covid 19. Outre les langues officielles, le Wolof et le Lingala, ainsi que langue des signes ont été utilisés pour communiquer avec les migrants et les réfugiés résidant au Maroc et les sensibiliser sur les procédures d’urgence sanitaire.