Ainsi, le conseil, réuni sous la présidence de M. Mohamed Larbi Belcaïd, a adopté la convention régionale ayant trait au schéma directeur des zones logistiques de la région de Marrakech-Safi.

Cette convention, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale pour le développement de la compétitivité logistique, vise la mise en place d’un réseau régional intégré des zones logistiques sur une superficie de plus de 364 Ha et ce, en assurant le foncier nécessaire à la réalisation de ce schéma.

Ce réseau régional aura pour objectif le développement de plateformes logistiques compétitives en termes de services et de connectivité, tout en prenant en compte les aspects liés à l’aménagement du territoire (Congestion urbaine, Schémas Directeurs d’Aménagement Urbain des villes) et au développement durable.

Les membres de cette instance élue ont, en outre, approuvé une convention de partenariat relative à la réutilisation des eaux usées épurées pour l’irrigation des zones vertes dans la cité ocre, le but étant de réduire la surexploitation de la nappe phréatique et de rationaliser l’utilisation des ressources hydriques.

Ladite convention, qui se veut le prolongement du projet de réutilisation des eaux usées pour l’irrigation des zones vertes à Marrakech, auquel a été allouée une enveloppe budgétaire de 1,2 MMDH, permettra l’exploitation d’une ressource en eau renouvelable estimée annuellement à 33 millions m3.

Ils ont, par ailleurs, approuvé l’adaptation de la situation des mandats du conseil communal de Marrakech, à titre délibératif ou consultatif, au sein des organes délibératifs des personnes morales de droit public ou dans toute instance consultative, ainsi que de la représentativité au sein des conseils d’administration des Sociétés de Développement Local (SDL), aux dispositions de l’article 49 du règlement intérieur dudit conseil.

Ainsi, le conseil a décidé d’accepter la démission des membres qui le représentent dans certaines instances (cas d’incompatibilité) et de relever de leurs fonctions certains de ses représentants au sein d’autres instances.

Le conseil a, par la suite, approuvé la décision de mandater de nouveaux représentants au sein des conseils d’administration de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Marrakech (RADEEMA), de la SDL « Avilmar » et de la Gare Routière de la ville, ainsi que dans le comité de suivi en vertu de l’article 3 de la convention-cadre de partenariat et de coopération liant le conseil communal et l’Université Cadi Ayyad, et les commissions locales permanentes du régime d’assistance médicale dans les annexes administratives relevant dudit conseil.

Les membres de l’instance élue ont, en outre, mandaté de nouveaux représentants au sein du conseil d’administration de la SDL « Bus City Motajadida », du comité de contrôle des établissements d’assistance sociale, du conseil de l’établissement de coopération intercommunale « Grand Marrakech » pour la gestion du centre d’enfouissement et de valorisation des déchets ménagers et assimilés de la cité ocre, du conseil d’administration de la SDL « Hadirate Al Anwar » et du conseil du groupement des collectivités territoriales « Marrakech Transport ».