La commémoration de cet anniversaire est une occasion pour mettre en lumière le dévouement et les sacrifices consentis par les membres du mouvement national dans leur lutte pour soutenir les dispositions du Manifeste de l’indépendance présenté le 11 janvier 1944, qui constitue une étape décisive dans le chemin de la lutte du Royaume pour l’indépendance et le parachèvement de l’intégrité territoriale.

Cette étape marquante, qui vient dénoncer les actes d’oppression et d’agression contre les membres du mouvement national suite à la présentation de ce manifeste historique, par lequel le peuple marocain, sous la conduite du libérateur de la Nation, Feu SM Mohammed V, exprimait sa volonté courageuse de s’affranchir des jougs du colonialisme et son ultime rejet de toute autre alternative à l’indépendance, a pris le départ de Rabat et Salé pour s’étendre ensuite à plusieurs villes marocaines, à travers des manifestations massives.

Feu SM Mohammed V, réagissant à la répression organisée par les autorités du protectorat et qui a suivi la présentation du Manifeste de l’Indépendance, a demandé, avec insistance, la libération de tous les détenus. Toutefois, les autorités du protectorat, invoquant la mort d’un Européen, ont choisi la fuite en avant en déployant leurs forces pour encercler la ville de Rabat et tirer sur les manifestants, dont un certain nombre ont été tués, alors que d’autres ont été arrêtés et condamnés à des peines d’emprisonnement.

Ces manifestations massives se sont très vite transformées en un mouvement national généralisé répandu sur d’autres villes du Royaume à l’instar de Casablanca, Fès, Meknès et Marrakech où de nombreux martyrs sont tombés sur le champ d’honneur.

Cette initiative coloniale a donné un nouveau souffle à la lutte armée et aux opérations de l’armée de libération qui se sont intensifiées, et aux manifestations qui ont continué de plus belle jusqu’à la réalisation de la volonté du Trône et du peuple et le retour de feu SM Mohammed V de l’exil le 16 novembre 1955, accompagné de feu SM Hassan II et des autres membres de la Famille Royale, annonçant ainsi la fin de l’ère du protectorat et de l’oppression et l’arrivée de l’ère de la liberté et de l’indépendance.

La commémoration du 76è anniversaire du soulèvement du 29 janvier 1944, se veut le moment idoine pour éclairer les générations montantes sur la profonde signification et la portée de ce grand événement et leur rappeler les multiples étapes de l’histoire de la lutte du peuple marocain pour l’indépendance, et pour raviver davantage l’esprit nationaliste et patriotique et ancrer les valeurs de citoyenneté au Maroc.

Cette année, la commémoration de ce soulèvement s’inscrit dans un cadre particulier, marqué par une mobilisation et un dynamisme national accrus et sans précédent sur la question prioritaire du Royaume, celle du Sahara marocain. En 2019, le Royaume a en effet réalisé un succès diplomatique important, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, au niveau des Nations Unies, où la communauté internationale a encore une nouvelle fois exprimé son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative marocaine d’autonomie comme la meilleure voie vers une solution définitive à ce conflit régional artificiel.