Ces anticipations seraient attribuables, d’une part, à une hausse de l’activité de la «Métallurgie» et de la «Fabrication de produits métalliques, à l’exception des machines et des équipements» et, d’autre part, à une diminution de celle de «Industrie chimique» et de l’«Industrie automobile», explique le HCP.

Concernant les anticipations de l’emploi pour cette catégorie de l’industrie, les industriels prévoient globalement une stabilité des effectifs employés, indique le HCP dans une note sur les résultats des enquêtes de conjoncture auprès des entreprises relevant des secteurs des industries manufacturière, extractive, énergétique et environnementale et de la construction.

S’agissant de l’industrie extractive, les entreprises de ce secteur prévoient une baisse de leur production en raison principalement à une diminution de la production des phosphates, d’après la même source. Au niveau des effectifs employés, les patrons de ce secteur prévoient une stabilité.

Pour sa part, la production énergétique attendue pour le 1er trimestre 2020, connaîtrait une stabilité attribuable à une stagnation de la «Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné». Pour ce qui est de l’emploi, il connaîtrait une augmentation.

Pour le même trimestre, les entreprises de l’industrie environnementale anticipent une augmentation de la production, notamment dans les activités du «Captage, traitement et distribution d’eau» et une stabilité des effectifs employés.