Cette contribution est la volonté des responsables judiciaires et des juges des différents tribunaux et institutions judiciaires du Royaume, indique le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire dans un communiqué.

Cette décision s’inscrit dans le cadre des nobles principes humanistes de solidarité et d’entraide communs pour le peuple marocain, de la mise en oeuvre de l’article 40 de la Constitution qui stipule d’assumer collectivement et solidairement les coûts résultant des différentes catastrophes, et en harmonie avec la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, selon la même source.