– Dès mardi à midi et pour 15 jours au moins, les déplacements seront très fortement réduits.



– Interdiction des regroupements extérieurs et des réunions familiales ou amicales.


– Interdiction des promenades dans les parcs ou dans les rues.


– Limitation au maximum des contacts au-delà du foyer.


– Partout sur le territoire français, en métropole comme Outre-mer, seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour faire ses courses, pour se soigner, pour aller travailler si le travail à distance n’est pas possible et pour faire un peu d’activité physique mais sans retrouver des amis ou des proches.


– Toutes les entreprises doivent s’organiser pour faciliter le travail à distance, quand cela est possible.


– Toute infraction à ces règles sera sanctionnée.


– Report du second tour des élections municipales.


– Suspension de toutes les réformes en cours, à commencer par la réforme des retraites.


– Présentation dès mardi, en Conseil des ministres, d’un projet de loi permettant au gouvernement de répondre à l’urgence et, lorsque nécessaire, de légiférer par ordonnances dans les domaines relevant strictement de la gestion de crise. Ce projet sera soumis au Parlement dès jeudi.


-Les masques réservés en priorité pour l’hôpital et pour la médecine de ville et de campagne, en particulier les généralistes, les infirmières.


– Déploiement d’un hôpital de campagne du service de santé des armées dans les jours à venir en Alsace.


– Appel aux armées pour apporter leurs concours en vue de déplacer les malades des régions les plus affectées et ainsi réduire la congestion des hôpitaux de certains territoires.


– Fermeture dès mardi à midi et pendant 30 jours, des frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen.


– Mise en place au profit des entreprises d’un dispositif exceptionnel de report de charges fiscales et sociales, de soutien au report d’échéances bancaires et de garanties de l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros pour tous les prêts bancaires contractés auprès des banques.


– Le dispositif de chômage partiel sera massivement élargi.


– Pour les entrepreneurs, commerçants, artisans, un fonds de solidarité sera créé, abondé par l’Etat, et auquel le Premier ministre proposera aux régions aussi de contribuer.