Mohammed Lyoubi  a fait savoir qu’il faut interpréter les chiffres avec une très grande vigilance, notamment en ce qui concerne ceux de deux jours de suite.

Et d’ajouter que les chiffres doivent être analysés avec plus d’exactitude comme il faut attendre quatre autres jours pour avoir une vision globale de l’évolution de la pandémie, tout en prenant en compte les autres aspects, allant de la quarantaine au suivi médical, en passant par d’autres étapes de la prise en charge médicale, aussi bien dans le cas des personnes testées positives que celles les ayant côtoyés.

En effet, le directeur du département d’Epidémiologie et de lutte contre les maladies indique que le classement des régions demeure le même : Casablanca-Settat (189 cas), suivi de Marrakech-Safi (127),  Rabat Salé Kénitra (115) , Fès Meknès (113), Guelmim oued noun enregistre toujours deux cas et Dakhla Oued Dahab n’en enregistre aucun.