La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et

L’ouvrage, paru en trois langues (arabe, français et anglais) sous le titre « La dignité en milieu carcéral » avec une préface de M. Abdeljalil Lahjoumri, secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc, vise à corriger les stéréotypes liés au milieu carcéral et basés sur des préjugés contradictoires conduisant à une mauvaise compréhension des réalités des pénitentiaires et des détenus, indique un communiqué de la DGAPR.

L’ouvrage vise à mettre en avant les efforts de la DGAPR pour préserver les droits et la dignité de cette catégorie de citoyens, ainsi que les programmes d’éducation et de réhabilitation qui rendent l’institution pénitentiaire plus humaine et offrent aux détenus de l’espoir et une seconde chance, tout en les encourageant à déployer davantage d’efforts pour s’intégrer convenablement dans la société après leur libération, ajoute la même source, notant que cette publication insiste également sur la dignité en milieu carcéral à travers un style narratif de plusieurs voix qui présentent chacune sa vision de cette valeur indissociable de chaque être humain.

Avec la voix du prisonnier en place centrale, ces voix s’expriment sur la vie au quotidien en prison à travers trois parties alimentées par des photographies et tableaux artistiques réalisés par les détenus, précise le communiqué, relevant que cela a pour but de permettre au lecteur de mieux appréhender les différentes analyses de la dignité dans cet espace fermé et comment elle est préservée en tant que droit essentiel reconnu dans les traités nationaux et internationaux des droits de l’homme. Cette parution vient s’ajouter à une série d’autres publiées par la DGAPR durant les dernières années, notamment l’ouvrage « 20 ans de sollicitude Royale, humanisation du milieu carcéral au Maroc », en vue de mettre en exergue l’évolution qualitative qu’a connu le secteur pénitentiaire et de la réinsertion au Royaume durant les 20 dernières années, grâce à la sollicitude continue de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Ce nouvel ouvrage rejoint également le livre « Arts des prisons » et « Créateurs d’un destin différent » qui exposent les différentes réalisations des prisonniers, tout en mettant en avant l’importance de l’art et de la créativité en tant qu’outils de réinsertion.