D’emblée, l’avocat principal de la Maison Blanche, Pat Cipollone, a déclaré aux sénateurs que le président « n’avait absolument rien fait de mal».

Les démocrates de la Chambre «vous demandent de retirer le président Trump» du scrutin de 2020 et «ils vous demandent de le faire sans aucune preuve», a-t-il soutenu.

Cipollone a aussi indiqué aux sénateurs que les avocats du président ne prévoyaient pas d’utiliser les 24 heures qui leur étaient allouées pour plaider leur cause, et que la séance de samedi durerait seulement deux à trois heures.

Vendredi, les démocrates de la Chambre avaient lancé leur dernière série d’arguments dans le cadre du procès en destitution, concentrant leurs interventions sur ce qu’ils ont qualifié d’obstruction générale par le président de l’enquête du Congrès sur l’affaire ukrainienne comme autre motif pour sa révocation de ses fonctions.

Ils ont ainsi soutenu que Trump a foulé aux pieds l’autorité légale du Congrès à contrôler le pouvoir présidentiel lorsqu’il a opposé un refus général à coopérer avec les enquêteurs de la Chambre sur ses interactions avec l’Ukraine l’année dernière.

A majorité républicaine, le Sénat devrait vraisemblablement acquitter le président Trump au bout de ce procès en destitution, selon les observateurs.