Cette réunion, qui a connu la participation aussi des chefs des services extérieurs et des présidents des communes territoriales de Midelt, a été une occasion de débattre au sujet des moyens les plus efficaces de protéger le domaine forestier de cette province, notamment le cèdre.

Le gouverneur de la province de Midelt, Mustapha Ennouhi, a souligné que cette rencontre offre l’opportunité de poursuivre les efforts de sensibilisation à l’importance des cèdres et de leurs atouts divers sur les plans environnemental et socio-économique.

M. Ennouhi a ajouté que la forêt représente une richesse nationale et un patrimoine historique « qu’il faut sauvegarder, développer et valoriser de différentes manières », notant que le secteur forestier « n’est pas uniquement une source de revenus pour les communes territoriales, mais constitue aussi un domaine vital ».

Le responsable a affirmé, dans le même cadre, que le la nouvelle stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 » constitue un nouveau tournant en matière de gestion du domaine forestier dans le Royaume.

Il a relevé que cette stratégie vise à renforcer la compétitivité du secteur forestier et à promouvoir sa durabilité, à travers une gestion globale de cette richesse à même de relever les défis auxquels fait face ce secteur, de manière à prendre en considération les nécessités au niveau social, économique et environnemental.

M. Ennouhi a souligné la place qu’occupe le cèdre dans le domaine forestier de la province de Midelt, rappelant que cet arbre est classé patrimoine mondial.

Il a appelé à la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs concernés pour développer le domaine forestier de la province et sensibiliser davantage à l’importance de sa sauvegarde et d’une exploitation rationnelle de ce patrimoine.