Jusqu’à vendredi soir, seul un représentant par délégation peut siéger dans les réunions du Conseil, indique un communiqué du Bureau du CDH.

La décision a été prise notamment en raison de l’évaluation récente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a qualifié mercredi le nouveau coronavirus de «pandémie».

Le Conseil des droits de l’Homme doit encore se réunir vendredi pour procéder notamment à la nomination de Rapporteurs spéciaux, ces experts indépendants de l’ONU chargés de suivre des situations particulières.

Les projets de résolution devront été finalisés avant vendredi en milieu de journée, mais seront examinés lors de la reprise des travaux à une date ultérieure qui n’a pas été fixée.