Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que, selon des informations préliminaires de l’enquête, le marchand ambulant arrêté avait utilisé un haut-parleur pour diffuser de fausses informations faisant état de la propagation de l’épidémie du nouveau coronavirus et incitant les citoyens à empêcher leurs enfants de se rendre dans les établissements scolaires par crainte de contamination à l’épidémie, et ce avant que l’intervention immédiate des éléments de la police n’aboutisse à son appréhension pendant sa diffusion de ces informations fausses et mensongères.

 

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire ainsi que les motifs de ces actes criminels.