Dans un entretien avec La Gazzetta dello Sport, le roi Pelé a déclaré concernant son bourreau : »Il était le meilleur défenseur contre lequel j’ai jamais joué, implacable et correct. Pas comme les Anglais et les Argentins… ».

Alors qui est Giovanni Trapattoni ?

Giovanni Luciano Giuseppe Trapattoni (né le 17 mars 1939 à Cusano Milanino en Lombardie) est un international italien, qui évoluait au poste de milieu de terrain et défenseur, avant d’ensuite devenir entraîneur.

Ayant joué quasiment toute sa carrière avec son club formateur, l’AC Milan, Trapattoni compte deux scudetto ainsi que de nombreux titres internationaux (Ligue des champions en 1963 et en 1969, Coupe intercontinentale en 1969 avec le Milan AC, Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes en 1968).

En sélection, Trapattoni porte les couleurs de l’Italie à 17 reprises entre 1960 et 1964 et marque un but, disputant sa première sélection le 10 décembre 1960 lors d’une défaite 2-1 contre l’Autriche.

Il participe aux Jeux olympiques de Rome en 1960. Appelé pour la Coupe du monde de football de 1962, il n’y dispute pas de match et assiste sur le banc à la défaite face au Chili, pays organisateur, connue comme la « bataille de Santiago ».

Son dernier match en sélection a eu lieu le 5 décembre 1962 (presque quatre ans jour pour jour après son premier match avec la Nazionale) lors d’une victoire 3-1 sur le Danemark.

Trapattoni avait affronté Pelé lors d’Italie-Brésil dans une rencontre amicale en 1963 à Milan, l’attaquant emblématique brésilien joua seulement 26 minutes et fut ensuite remplacé par Quarentinha. L’Italie gagne haut la main 3-0 ce match avec des buts de Sormani, de Mazzola, de Bulgarelli.