En signant cette nouvelle convention, les deux organismes franchissent une nouvelle étape dans leur engagement en faveur du développement durable et réaffirment, par cette alliance l’importance et l’intérêt qu’ils accordent à l’innovation.

Concrètement à travers cette convention cadre signée par Badre KANOUNI et Badr IKKEN, respectivement Président du Directoire du Groupe Al Omrane et Directeur Général de l’IRESEN, AI Omrane et l’IRESEN mettent en place les modalités de mise en œuvre de véritables programmes de recherche appliquée autour desquels l’IRESEN, à travers ses infrastructures de recherche et le Groupe AI Omrane, par le biais notamment de son Académie, comptent associer leurs efforts et mobiliser leurs moyens financiers et compétences humaines pour développer la recherche et développement dans les thématiques des matériaux de construction durable, les techniques d’aménagement, de conception/construction et l’amélioration du concept des bâtiments à haute efficacité énergétique, en y associant des start up actives dans ce domaine.

Il est à noter que cette initiative intervient à un moment où la dépendance énergétique nationale marocaine dépasse un taux de 93% et que la stratégie marocaine pour l’efficacité énergétique vise à réduire de 20% la consommation énergétique nationale à l’horizon 2030. Etant donné que le secteur du bâtiment est le plus grand consommateur d’énergie primaire (36 % de l’énergie totale consommée, dont 29 % pour le résidentiel et 7 % pour le tertiaire), les matériaux de construction, l’analyse du cycle de vie ainsi que les nouvelles techniques de conception/construction sont désormais la cible à viser pour réussir à atteindre les objectifs souhaités.

Pour ce faire, la convention prévoit la mise en place de Plans d’actions biennaux et la création de deux comités pour suivre les aspects stratégiques et le pilotage des programmes et actions à engager afin d’atteindre les objectifs arrêtés pour la future coopération entre le Groupe Al Omrane et l’IRESEN.