Mazen Harfouche, l’auteur présumé de cette tuerie, que le Premier ministre Hassane Diab qualifie de massacre « horrible », a été interpellé au terme d’une chasse à l’homme, par la police dans la nuit de mercredi à jeudi, alors qu’il se cachait dans le jardin d’une maison d’un village voisin, a souligné la même source.

Mazen Harfouche aurait « avoué » être l’auteur de la tuerie, en disant qu’il « soupçonnait sa femme de le tromper avec son frère », a noté la même source, ajoutant que l’enquête se poursuivait.

L’homme aurait poignardé son épouse au domicile conjugal avant de proposer au frère une partie de chasse, durant laquelle il l’aurait tué avec un fusil, selon la source.

L’arrestation du meurtrier présumé a suscité, sur les réseaux sociaux, une vague d’émoi et le hashtag en arabe #Baakline était très repris sur Twitter, certains internautes fustigeant un « boucher ».