La prison locale d’Ouarzazate n’abrite plus de cas de contamination au coronavirus et ce, après le rétablissement de tous les détenus et fonctionnaires déjà contaminés, précise la Délégation générale dans un communiqué.

Pour ce qui est de la prison locale «Tanger 1», la DGAPR affirme que sur les 66 détenus contaminés, 39 ont été guéris et 23 sont toujours sous traitement, notant qu’à ces chiffres s’ajoutent deux cas de décès annoncés précédemment et deux autres cas qui avaient été libérés.

En ce qui concerne les fonctionnaires, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion souligne la contamination de deux fonctionnaires qui étaient en quarantaine à l’extérieur de l’établissement, ce qui porte le nombre total des fonctionnaires contaminés à 22, dont 13 se sont complètement rétablis, tandis que quatre étaient soumis au protocole de traitement à l’hôpital public et cinq autres sont en quarantaine à leur domicile. Les fonctionnaires des autres établissements se sont tous rétablis, à l’exception d’un fonctionnaire de la prison locale de Ain Borja, qui est toujours sous traitement et dont l’état de santé est normal, conclut la DGAPR.