Airbus détient désormais 75% d’Airbus Canada contre 50,06% auparavant alors que l’exécutif québécois voit sa participation portée à 25%, indique Bombardier dans un communiqué, précisant que cette participation sera en effet « rachetée en 2026, soit trois ans plus tard qu’initialement prévu ».

En contrepartie, la firme canadienne recevra d’Airbus 591 millions de dollars américains à travers cette entente qui « prend effet immédiatement ».

Selon le président et chef de la direction de Bombardier, Alain Bellemare, la transaction soutient les efforts visant à « régler la question de notre structure de capital et finalise notre retrait du secteur aéronautique commercial ».

« Nous sommes également fiers de nous retirer de manière responsable, en préservant les emplois et en renforçant le secteur aéronautique au Québec et au Canada », a-t-il dit en substance.