Les deux réalisations marocaines ont été l’œuvre de Ghizlane Chebbak à la 50e et Ibtissam Jeraidi à la 80e.

Plus fort et au-dessus du lot techniquement, tactiquement et physiquement dans cette édition de Tunis, le Maroc venait de remporter son premier sacre féminin de la discipline à la faveur d’un parcours sans fautes.

Pour ce dernier match, qui était une simple formalité pour les lionnes de l’Atlas, il s’agissait de confirmer leur statut de favoris.
Dominatrice dès l’entame du match, les Marocaines avaient monopolisé le ballon et développé un bon football, l’objectif étant de confirmer leur suprématie face à

un solide adversaire l’Algérie qui étaient parmi les sérieux prétendants au titre au départ de la compétition.
Et même en l’absence de leur meilleur élément là numéro 8 Salma Amani, les protégées de Lindsey Kelly Ann avaient confisqué le ballon aux Algériennes et raté plusieurs balles occasions dont la plus une franche au quart d’heure de jeu par l’intermédiaire de Ghizlane Chebbak. Soumia Hady s’était également vue refuser un but pour position d’hors-jeu à la 17ème.

Face à cette domination stérile, les Algériennes privées du ballon tentaient de jouer les contres profitant de la rapidité de ses pointes et rataient une énorme occasion à la 22e en deux contre lorsque Kenza Hadjar tardait à faire la passe à sa coéquipière et ratait finalement son tir qui s’acheminait loin du cadre.

A la 31e et sur une attaque placée bien menée par le onze national féminin Ghizlane Chebbak plaçait un tir surpuissant que la gardienne algérienne repoussait difficilement hors de sa cage avant de se plaindre sérieusement de sa main gauche.

Quelques minutes plus tard la très active Chebbak se déjouait seule de la défense adverse et plaçait un tir qui passait à peine au-dessus de la transversale.

La première période se terminait sur un score de parité qui ne reflétait pas la différence physionomie des 45 premières minutes.

En seconde période, Ghizlane Chebbak concrétisait enfin la domination marocaine cinq minutes à peine après la reprise. Sur une attaque rapide, Chebbak demandait le ballon sur le côté gauche avant de placer un tir des 22 mètres qui trouvait le chemin des filets. La portière algérienne était battue.

Depuis, la deuxième mi-temps connaissait la même configuration : Le Maroc attaquait, l’Algérie résignait à défendre. Pourtant, les Algériennes avaient encore leurs chances intactes pour jouer une deuxième place au podium en cas de victoire.

Toutefois, face à la bonne organisation défensive et offensive marocaine, la mission des protégées de Majid Taleb semblait très compliquée. Et Ibtissam Jeraidi anéantissait toutes les chances algériennes en inscrivant le deuxième but marocain à la 80e sur une attaque rapide et un caviar de Nourimane Addi.

Le Maroc champion. Reste à déterminer les seconde et troisième places après le dernier match de la compétition qui oppose sur la même pelouse en ce début d’après-midi la Tunisie à la Tanzanie.