Au cours d’une vidéoconférence avec les gouverneurs des Etats, M. Trump a exigé une réponse plus sévère vis-à-vis des manifestations qui recourent à la violence et au vandalisme en réaction à la diffusion d’une vidéo devenue virale sur l’interpellation brutale par des officiers de police d’un afro-américain déclaré mort ensuite.

Selon plusieurs média américains, le locataire de la Maison Blanche a, une nouvelle fois, imputé les émeutes à la «gauche radicale» et exhorté les gouverneurs, rejoints par des responsables sécuritaires, à «sévir» et «arrêter les gens» afin de mettre un terme à l’agitation. «La plupart d’entre vous sont faibles», a déclaré M. Trump selon des propos relayés par l’agence de presse AP.

«C’est un mouvement, si vous ne le réprimez pas, cela va empirer de plus en plus», a déclaré Trump, d’après la chaîne CNN. Le président américain qui a blâmé la gauche radicale pour les actes de violences ayant émaillé les manifestations dans de nombreuses parties des Etats-Unis après le décès de George Floyd au Minnesota, avait appelé, dès le début, les gouverneurs à déployer la garde nationale en soutien à la police pour rétablir «la loi et l’ordre».

«Vous devez arrêter des gens, vous devez suivre les gens, vous devez les mettre en prison pendant 10 ans et vous ne verrez plus jamais ce genre de choses», a déclaré M. Trump selon des extraits rapporté par AP, lors de cette réunion virtuelle en présence du ministre de la Justice, William Barr.

Dans de nombreuses villes des Etats-Unis, les manifestations ont donné lieu à des incendies, des scènes de pillage et des affrontements violents, y compris près de la Maison Blanche dans la capitale fédérale.