L’année 2019 a enregistré un solde de provisions techniques (réserve de prévoyance plus provision mathématique relative à la capitalisation et aux prestations échues et non payées) de 62.252 millions de dirhams (MDH), marquant ainsi une progression de 11,1% par rapport à l’exercice précédent, indique la Caisse dans un communiqué.

La CIMR a enregistré à fin 2019 un excédent d’exploitation de 6.222 MDH, à comparer à 5.720 MDH à la même période de l’exercice précédent, enregistrant une progression de 8,8%, relève la même source.

L’année 2019 a enregistré 531 nouveaux adhérents au profit de 6.582 affiliés, précise-t-on, notant que par ailleurs, le nombre des affiliés à la CIMR a progressé de 4,8%, atteignant un effectif global de 699.606, répartis entre actifs cotisants, au nombre de 375.469 et ayants droit, au nombre de 324.137.

Le nombre d’actifs cotisants a progressé de 4,3 % par rapport à 2018, dépassant largement l’hypothèse retenue pour l’élaboration du bilan actuariel annuel, qui fixe l’évolution annuelle du nombre d’actifs sur le long terme à 1,5% pour assurer le maintien de l’équilibre du régime.

L’année dernière, 180.621 personnes ont bénéficié d’une prestation de la part de la CIMR, ajoute le communiqué.

Les produits du patrimoine et plus-values, nets des charges, des pertes et des dotations et reprises sur provisions pour dépréciation de titres, se sont élevés à 3.348 MDH contre 3.044 MDH en 2018, enregistrant une hausse de 10%. Le portefeuille CIMR est estimé, au 31 décembre 2019 à 70.738 MDH en valeur de marché.

La projection du fonds de prévoyance réalisée dans le cadre du bilan actuariel répond aux deux critères de pérennité fixés par la charte de pilotage. Le fonds est ainsi constamment positif sur la durée de projection et la courbe de projection est ascendante en fin de période, fait savoir le communiqué, indiquant que les résultats du bilan actuariel ont été certifiés par le cabinet d’actuariat indépendant Mazars Actuariat.

Selon la même source, la CIMR a confirmé sa position en tant qu’acteur économique et social agile et innovant en 2019.

Précurseur de la transformation digitale, la CIMR poursuit sa lancée dans ce domaine à travers le déploiement de son application mobile « Cimrdialcom » pour le compte de ses allocataires sur les deux plateformes IOS et Android intégrant une solution innovante de reconnaissance faciale permettant la dématérialisation de la preuve de vie de ses retraités.

Et d’enrichir que l’année 2019 a été également marquée par le lancement du projet de refonte du système d’information métier dans sa phase de cadrage. Les objectifs principaux de cette refonte sont d’aligner le système d’information de la CIMR avec ses orientations stratégiques, de répondre de manière optimale aux besoins des utilisateurs internes et externes et d’introduire de nouvelles solutions technologiques.

Dans le même contexte, la CIMR a entamé l’implémentation du projet CRM, le choix de la solution est établi et les développements spécifiques sont en cours. La CIMR vise à travers ce projet, l’amélioration de l’expérience de ses clients et prospects, la disposition d’une vision 360° et l’automatisation des process marketing et commercial, fait savoir le communiqué.