A l’issue d’une réunion tenue mardi entre le président de la première Chambre, Habib El Malki, et les chefs des groupes parlementaires consacrée au plan d’action de cette institution, les membres du bureau de la Chambre ont débattu des mécanismes de gestion de la crise sanitaire basée sur la gouvernance, l’approche proactive et la communication.


Cette rencontre a mis l’accent en particulier sur les données présentées par le chef du gouvernement au sujet de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire et l’importance des acquis cumulés en matière de lutte contre la pandémie du coronavirus et ses répercussions.

A cette occasion, M. El Malki a souligné l’importance de mettre en œuvre les dispositions de l’article 68 de la Constitution qui prévoit la possibilité de tenir des réunions communes des deux Chambres du parlement, pour la présentation de données autour de l’évolution de la gestion du confinement pour l’après 20 mai, indique mercredi un communiqué de la Chambre.

Côté législation, la réunion a offert l’opportunité pour mettre en avant la décision de création d’une commission thématique provisoire chargée de légiférer en matière de santé et de se pencher sur les modalités d’actualisation des législations y afférentes, en adéquation avec le besoin pressant de promouvoir un cadre législatif avancé qui répond aux exigences des Marocains.

Les membres du bureau ont en outre examiné les décisions relatives aux mesures préventives qu’ils avaient déjà entreprises de concert avec l’ensemble des composantes de la Chambre, tout en insistant sur l’efficacité de telles démarches visant à assurer la santé de tous.