L’épidémie, qui s’est déclarée dans la ville de Wuhan (centre), paralyse de larges pans de l’économie du pays menacée de ralentissement.

La Banque de Chine (PBOC) proposera lundi la première tranche de fonds spéciaux qui, selon elle, aidera les institutions financières à accorder des prêts aux entreprises clés impliquées dans la prévention et le contrôle de l’épidémie.

Cité sur le site internet de la banque dimanche, le vice-gouverneur de la PBOC, Liu Guoqiang, a précisé que neuf grandes banques nationales, ainsi que des banques locales dans dix provinces et villes, remplissaient les conditions pour bénéficier de ces fonds.

Ces dix régions comprennent la province de Hubei – l’épicentre de l’épidémie de coronavirus – ainsi que le Zhejiang, Guangdong, la capitale de Pékin et la place financière de Shanghai.

Ce coup de pouce financier vise à aider les entreprises tant au niveau national que local, explique M. Liu, qui souligne que « les institutions financières doivent examiner et émettre des prêts rapidement » afin de mettre des fonds à disposition dans les deux jours.

Le vice-gouverneur a ajouté que la Banque centrale suivrait la manière dont les fonds seraient utilisés et averti que quiconque enfreindrait les règles serait sanctionné.

Le nouveau coronavirus a fait plus de 800 morts en Chine et s’est répandu à travers le monde. Pour enrayer l’épidémie, les villes chinoises ont imposé des restrictions de voyage et exhortent les citoyens à rester chez eux. Les entreprises ont retardé la reprise du travail, ce qui aura certainement un impact sur leurs résultats.

Les analystes s’attendent à ce que l’épidémie réduise de deux points de pourcentage la croissance de la Chine au premier trimestre, et les autorités ont annoncé une série de mesures pour accroître leur aide.

La Banque centrale a appelé les institutions financières à éviter d’interrompre « automatiquement » les prêts aux industries, ainsi qu’aux petites et micro-entreprises. Elle a également annoncé qu’elle injecterait 1,2 trillion de yuans (173 milliards de dollars) sur les marchés financiers pour renforcer son soutien à la lutte contre le coronavirus.