L’économie namibienne, plombée par une contraction durant les trois dernières années, renouera avec la croissance en 2020, mais cette croissance ne sera pas suffisante pour résorber les déficits dont souffre ce pays d’Afrique australe, estime le Fonds Monétaire International (FMI).
La Namibie devra enregistrer une nouvelle contraction de 0,2 pc de son Produit Intérieur Brut en 2019, avant de réaliser une croissance de 1,6 pc en 2020, a dit le FMI, cité par la presse namibienne.
L’économie de la Namibie, pays qui fait partie du top 10 des plus grands producteurs de diamant au monde, a subi durant les dernières années l’impact d’une grave sécheresse, aggravée les conséquences de la crise économique en Afrique du Sud voisine.
Le FMI a mis en garde que l’absence de réformes structurelles devra minimiser l’impact de la reprise attendue de la croissance économique qui devra s’installer à une moyenne de 3 pc à long terme.
Cette croissance devra rester insuffisante pour créer des emplois et améliorer les revenus du pays, souligne l’institution de Bretton Woods.