Il s’agit d’une décision prise en réaction à l’annonce vendredi par Londres d’une mesure similaire dans le cadre de la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus.

« Pour les voyageurs en provenance de pays européens dont les autorités auraient décidé, de façon non-coordonnée, d’appliquer une mesure de quatorzaine aux voyageurs entrant sur leur territoire depuis des pays européens, une quatorzaine volontaire sera demandée, par réciprocité », explique souligne le ministère dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi.

Ainsi les voyageurs arrivant, par voie aérienne uniquement, depuis l’Espagne, seront invités, à compter du lundi 25 mai, à effectuer une quarantaine volontaire, car l’Espagne a mis en place le 15 mai un système de quarantaine pour les voyageurs arrivant en Espagne par avion, explique-t-on.

Selon le Quai d’Orsay, cette mesure vaut pour les voyageurs espagnols, français et de toute nationalité, mais aussi pour les voyageurs en provenance du Royaume Uni, quelle que soit leur nationalité, qui seront invités à effectuer une quatorzaine lorsque la mesure britannique de quatorzaine, annoncée ce soir (vendredi), entrera effectivement en vigueur.

Pour les voyageurs en provenance de l’extérieur de l’espace européen (c’est-à-dire de l’ensemble des pays du monde, à l’exception des Etats membres de l’Union européenne, du Royaume-Uni, d’Andorre, de l’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de Norvège, de Saint-Marin, de Suisse et du Vatican) « le principe qui reste en place aujourd’hui, et jusqu’à nouvel ordre, c’est la fermeture des frontières et donc l’interdiction d’entrée », précise le ministère.

Plusieurs exceptions à ce principe de quatorzaine sont prévues, notamment pour les personnes en transit vers un autre pays, le personnel de bord des avions, ou encore les conducteurs routiers.