En effet, selon le ministère de la santé, la région la plus touchée est Casablanca-Settat , suivie de Rabat-Salé-Kénitra, puis Fès Meknès, Marrakech –Safi, Tetouan El Houceima, Souss-Massa, la région orientale, Beni Mellal Khénifra, et en dernier lieu arrivent Guelmim Oued noun et Daraa Tafilalt qui n’enregistrent qu’un seul cas.

Les personnes âgées de plus de 50 ans sont les plus touchées

La catégorie la plus touchée par le virus sont les personnes âgées de plus de 50 ans avec près de 33pc ;  les enfants âgés de moins de 5 ans représentent 1,1 pc, tandis que la tranche d’âge allant de 5 à 15 ans n’a enregistré jusque là aucun cas. Les 15 – 25 ans représentent 9,1 pc et les 40 -65 ans 36,9 pc.

Notons qu’un nouveau cas de décès a été enregistré aujourd’hui pour amener ainsi le nombre total de contaminations à 6 ; il s ‘agit d’un citoyen âgé de 65 ans de la ville de Meknès qui souffre de maladies chroniques.  Le septième cas de guérison concerne un homme âgé de 69 ans de la ville de Casablanca.

En effet, les cas en provenance de l’étranger représentent 51 pc contre 49 pc pour les locaux.

86 pc des personnes atteintes sont en situation stable et 14 pc instables. Le nombre de personnes ayant cotoyé des cas confirmés s’élève à 3109 dont 768 sont sous suivi médical.

Le Chloroquine, désormais autorisé

Le directeur du CHU Ibn Rochd, Hicham AFIF, se basant sur les expérience d’aures pays, a indiqué que les résultats du Chloroquine et de l’hydroxichloroquine sont satisfaisants jusque-là.

Selon lui, ce médicament est assez connu des médecins et est utilisé dans le traitement des inflammations des articulations et dans le traitement d’autres maladies liées à l’immunité.

A en croire le directeur du CHU, l’utilisation de ce médicament nécessite une vraie prise en charge médicale et il ne peut être pris que sous contrôle rigoureux des médecins traitants. Ses effets indésirables sont également très connus par les médecins.

Rappelons qu’à l’issue de la réunion du Ministère de la Santé et le Comité technique et scientifique consultatif du programme national de prévention et de contrôle de la grippe et des infections respiratoires aigües sévères relevant du ministère de tutelle tenue le 20 mars, il a été décidé d’autoriser l’utilisation du Chloroquine pour traiter les personnes atteintes du nouveau Coronavirus. Cette utilisation sera conforme aux règles  reconnues à l’échelle internationale.