Dans un communiqué publié à l’issue de sa réunion, tenue au siège de la FMEJ à Casablanca dans une conjoncture délicate marquée par l’adhésion de certains de ses membres dans une nouvelle organisation représentative des éditeurs, le bureau exécutif souligne que les mécanismes importent moins que les objectifs, et à leur tête une presse forte et crédible au service des lecteurs.



La pandémie de Covid-19, qui a frappé notre pays, a eu de fortes répercussions sur notre secteur qui vit aujourd’hui un « combat de survie », constate le communiqué, notant que les impacts de cette crise ont atteint les cadres organiques de cette profession qui s’est inscrite dans une large opération de restructuration pour faire face aux effets de cette épidémie.


Dans ce sens, le bureau a mis en avant l’initiative de certains collègues pour la mise en place d’une nouvelle organisation d’éditeurs.


« N’étant pas en mesure d’offrir ce qu’il ne possède pas dans ce cadre, le bureau exécutif a décidé de remettre la confiance qui a été placée en lui par les collègues qui l’ont élu, à l’Assemblée générale, organe disposant de la légitimité et des attributions légales pour prendre toutes les décisions organiques et structurelles jugées appropriées dans ces circonstances difficiles que traverse le secteur de la presse et de l’édition », poursuit le communiqué, ajoutant que ceci doit avoir lieu « dans un esprit constructif qui donne une image honorable de la presse dont le capital est la confiance de la société dans ceux qui assument la responsabilité de répondre aux droits du citoyen à des médias libres, professionnels et éthiques ».


Le bureau exécutif a appelé, à cet égard, à une Assemblée générale extraordinaire conformément aux titres IV et V du règlement intérieur de la FMEJ au siège de la Fédération le vendredi 03 juillet à partir de 15h00 à Casablanca.