Dans une déclaration à la MAP, à l’issue de la 2-ème réunion de la commission mixte maroco-colombienne de coopération technique et scientifique, qu’il a coprésidée avec la vice-ministre colombienne des affaires multilatérales au ministère des relations extérieurs, Adriana Mejia Hernandez, l’ambassadeur a relevé que ce rôle se traduit en termes d’accueil de centaines de milliers de réfugiés vénézuéliens avec une solidarité sans faille et un partage des ressources notamment en matière de santé et d’éducation.

Il a aussi indiqué que le Maroc et la Colombie partagent la même vision politique concernant la solution de la question vénézuélienne, faisant savoir que le Royaume comprend les aspirations légitimes du peuple vénézuélien qui vit dans une situation difficile quant à la démocratie et la paix.

M. Yazourh a aussi relevé que le Maroc ne voit d’autre solution à cette question que l’organisation d’élections libres qui permettent aux Vénézuéliens de choisir librement leurs institutions.

Il a sur un autre registre affirmé que la 2-ème réunion de la commission mixte maroco-colombienne de coopération technique et scientifique a été l’occasion d’évoquer le potentiel important pour les deux pays dans plusieurs secteurs notamment le tourisme, l’artisanat, la culture et le sport.

Les travaux de cette commission ont été sanctionnés par l’approbation d’un programme de coopération bilatérale pour la période 2020-2022.