A en croire les médias britanniques, le gouvernement a déposé une motion à la chambre des communes, proposant de fermer l’institution jusqu’au 21 avril.

Les députés devraient voter afin de gérer la réouverture du parlement le 21 avril, dans le but de pouvoir examiner la législation budgétaire.

Le Cabinet de la chambre devrait continuer de se réunir par vidéoconférence. En effet, la Chambre des communes devait interrompre ses travaux pour la fête de Pâques le 31 mars. Cependant, des responsables ont mis en garde que le fait de garder le Parlement ouvert contribue à la propagation du virus.

Selon la rédactrice politique de la BBC, Laura Kuenssberg, Westminster est considéré comme « l’un des points chauds » de l’épidémie alors que quelques députés s’étaient auto-isolés avec des symptômes. La ministre de la Santé, Nadine Dorries, fait partie d’ailleurs de ceux qui ont contracté le virus.

Interrogé sur la BBC, le ministre du Logement Robert Jenrick a souligné de son côté que c’est une décision « raisonnable » compte tenu des mesures prises par le gouvernement pour freiner la propagation de la pandémie.

«Le Parlement doit évidemment donner l’exemple », a jugé Robert  Jenrick, ajoutant qu’il était aussi important de protéger le personnel.

Une législation d’urgence donnant au gouvernement le pouvoir de forcer les citoyens à se confiner a été examinée au Parlement cette semaine et doit être adoptée définitivement dans la journée de mercredi.

Cette session de mercredi donnera donc plus tôt que prévu une dernière chance au chef de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn pour débattre avec Boris Johnson lors de la séance hebdomadaire de questions au Premier ministre.

Critiqué longtemps pour sa réponse jugée  tardive et non rigide  à la pandémie, le gouvernement britannique a durci les mesures de prévention depuis la semaine dernière en fermant les écoles puis les pubs, restaurants, théâtres, cinémas et salles de sport.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a également décrété, lundi, un confinement national  qu’il dit plus strict au Royaume-Uni, annonçant la fermeture de tous les commerces à l’exception des magasins alimentaires et des pharmacies.