Présidée par l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, cette réunion tenue en visioconférence a examiné les activités du Secrétariat du mois de janvier à mars de l’année en cours, ainsi que la situation sur la propagation du COVID-19 en Afrique et son impact économique sur les pays du Continent.

L’échange de vue a porté sur les évènements clés ayant marqué le premier trimestre de l’année en l’occurrence le Forum des entreprises africaines tenu le 11 février dernier à Addis-Abeba, en marge du 33eme sommet de l’Union africaine, la participation du secrétariat de la CEA-ONU à ce sommet, le 6eme Forum régional africain pour le développement durable abrité par le Zimbabwe du 24 au 27 février dernier et la Session extraordinaire du Mécanisme africain de coordination régionale (MCR-Afrique).

Les travaux de cette session ont également porté sur la 2eme réunion du Forum africain sur la science, la technologie et l’innovation tenu à Victoria Falls, au Zimbabwe le 24 février, la 51eme session de la Commission de statistique à New York du 3 au 6 mars, la réunion d’examen technique sur l’élaboration de la stratégie nationale du Kenya pour la mise en œuvre du processus relatif à la zone de libre-échange continentale africaine, le dialogue politique de haut niveau sur la réforme de la politique foncière et la transformation socioéconomique en Afrique australe tenue au Botswana en janvier et la production de connaissances et partage d’informations.

Les thématiques liées au développement des capacités et les partenariats nouveaux de la CEA-ONU, ont été en outre évoqué par les représentants des pays membres de la CEA-ONU.

Pour ce qui est de la lutte contre le coronavirus, les participants à cette réunion ont passé en revue les différents plans socio-économiques entrepris par les pays africains ainsi que les stratégies à même de permettre au continent à faire face au COVID-19.

Les différents intervenants ont souligné dans ce contexte la nécessité d’explorer les voies et moyens à même d’assister les pays les plus vulnérables.

Dans ce sillage, le Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU a appelé le Secrétariat a exposé davantage les actions concrètes entreprises par la CEA-ONU dans le but d’assister les Etats membres à faire face au COVID-19, et de fournir davantage d’efforts à cet égard.

D’autres réunions seront programmées en vue d’évaluer la situation et l’impact socio-économique du COVID-19 sur les économies des pays africains.

A rappeler que le Maroc préside la Conférence des Ministres des Finances, du Plan et du Développement économique de la CEA depuis mars 2018.