Ce sont 558 personnes qui ont été poursuivies pour transgression de l’état d’urgence sanitaire sur un total de 4.362 individus, alors que pour les 3.804 restants, une telle violation était associée à d’autres délits comme le trafic de drogue, le vol ou la violence, précise la Présidence du ministère public dans un communiqué.

Dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions répressives prévues par le décret-loi 2.20.292 sur l’état d’urgence sanitaire et les procédures de sa déclaration, quelque 91.623 individus ont été poursuivis par les parquets auprès des tribunaux du Royaume pour violation de l’état d’urgence depuis l’entrée en vigueur de ce texte jusqu’à vendredi 22 mai à 16H00.

Affirmant compter sur la prise de conscience des citoyens, le Ministère public a appelé au respect des mesures décidées par les autorités publiques et ce, jusqu’à ce que le Royaume franchisse cette étape en toute sécurité.