A l’occasion de la journée internationale des personnes âgées célébrée chaque année le 1er octobre, plusieurs événements ont été organisé pour débattre de la situation des seniors au Maroc. Selon un rapport du conseil économique, social et environnemental publié en 2015, les personnes âgées représentent près de 3 millions de personnes, dont près de 52% sont des femmes. 72% des personnes âgées sont analphabètes et la plupart ont un revenu très bas. Toujours selon le même rapport, plus de la moitié  de ces personnes souffrent d’au moins une maladie chronique et n’ont pas accès aux soins et près du tiers d’entre elles sont en situation de dépendance. Une personne sur cinq seulement bénéficie de la couverture sociale et médicale.

Alors qu’en Europe, les personnes âgées profitent de la retraite pour voyager, découvrir le monde et sortir avec leurs amis, les seniors marocains n’ont pas cette chance. La retraite limitée, l’absence de la prise en charge médicale et le manque d’infrastructures ne facilitent pas les choses.

A part les problèmes financiers, les seniors souffrent surtout du manque de la reconnaissance. Ils se sentent abandonnés par leurs proches.