Cette mesure, qui s’inscrit dans le cadre du plan de la DGAPR de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, et en préparation au retour au fonctionnement normal des établissements pénitentiaires, concernera 41 établissements pénitentiaires, et sera appliqué le 10 juin dans 35 autres prisons, indique un communiqué de la Délégation. Il note que ladite mesure ne s’appliquera pas aux établissements pénitentiaires qui connaissent encore des cas confirmés d’infection au coronavirus.

La délégation ajoute que le système de confinement peut être réintroduit pour les fonctionnaires ou prolongé si les circonstances le requièrent, et en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique dans les différentes préfectures et provinces du Royaume, soulignant la nécessité pour les fonctionnaires et les détenus de continuer à respecter les mesures préventives décidées par les autorités compétentes, et de constamment maintenir leur mobilisation et leur préparation aux différents niveaux.