« Cette commémoration poignante vise à honorer le souvenir des femmes, des hommes et des enfants qui ont souffert et péri, après avoir été emmenés de force dans des navires négriers traversant l’Atlantique, l’un des crimes les plus graves de l’histoire de l’humanité », a dit M. Guterres dans un message diffusé à cette occasion.

Cette Journée internationale de commémoration a également pour objectif de sensibiliser le public aux dangers actuels du racisme et des préjugés. Cette année, la Journée a pour thème « Lutter ensemble contre le racisme, vestige de l’esclavage ».

« En effet, même si nous nous opposons au racisme, l’infamie de la traite transatlantique des esclaves subsiste encore », a déploré le chef de l’ONU, soulignant que le racisme continue d’être « bien présent dans notre monde ».

« Il est la raison pour laquelle, hors du continent africain, les personnes d’ascendance africaine sont souvent parmi les dernières à bénéficier des soins de santé, de l’éducation, de la justice et de possibilités de toutes sortes », a regretté le Secrétaire général.