Ces emplacements sont New York City (5ème Avenue) , Londres (Oxford Circus), Sydney (Westfield Sydney) et le campus de Redmond, près de Seattle. Le magasin de Londres avait ouvert il y a environ un an. Tous les autres sites du Microsoft Store aux États-Unis et dans le monde fermeront leurs portes, et la société se concentrera sur la vente au détail numérique à l’avenir.

Microsoft affirme que Microsoft.com et les vitrines Xbox et Windows atteignent « jusqu’à 1,2 milliard de clients par mois sur 190 marchés ».

La société a indiqué au site spécialisé The Verge qu’aucune mise à pied ne résultera de cette décision.

« Notre engagement à faire grandir et à développer des carrières à partir de ce bassin de talents diversifié est plus fort que jamais”, a déclaré le vice-président de Microsoft Store, David Porter, dans un article diffusé sur la plate-forme LinkedIn.

« Nos ventes ont augmenté en ligne à mesure que notre portefeuille de produits a évolué vers des offres largement numériques, et notre équipe talentueuse a prouvé son succès au service des clients au-delà de tout emplacement physique », a expliqué Porter.

Au cours de la dernière décennie, Microsoft a commencé à étendre sa présence dans le commerce de détail dans le but de créer une expérience d’achat similaire à celle d’Apple, où les gens pourraient essayer de nouveaux logiciels et matériels Microsoft créés par Microsoft et ses partenaires.

Cette décision semble avoir été précipitée après que Microsoft a décidé de fermer temporairement des magasins en mars en raison de la propagation du coronavirus.