La brigade de la police judiciaire de Témara avait reçu une plainte de la part des parents de deux mineurs de 13 et 17 ans respectivement, affirmant que les deux enfants ont été détournés et attirés au moyen de contenus numériques à caractère pornographique envoyés par un pédiatre via un individu âgé de 19 ans en contrepartie d’une somme d’argent, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les recherches et investigations effectuées ont permis d’interpeller le médecin et l’intermédiaire présumés, et de saisir les appareils et équipements informatiques utilisés dans l’envoi et le partage des contenus pornographiques, en vue de les soumettre à l’expertise technique nécessaire au laboratoire d’analyse des traces numériques, précise la même source.

Le pédiatre et l’intermédiaire présumés ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire ordonnée par le parquet compétent afin de déterminer tous les actes criminels qui leur sont imputés et d’identifier les victimes présumées de ces crimes, conclut le communiqué.