Anne Hidalgo est arrivée en tête avec 50,2% des voix, devant l’ancienne ministre Rachida Dati (LR-Les Républicains) avec 32% des voix et l’ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn (LREM, Modem, UDI) avec 16% des voix, selon une estimation Harris Interactive-Agence Epoka pour LCI et TF1.



Lors de ce second tour, Anne Hidalgo, soutenue par le Parti socialiste (PS) et Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a réussi à décrocher un deuxième mandat à la tête de la première ville de France, en arrivant en première position avec 48,7% des voix, devant Rachida Dati, (33,8%) et Agnès Buzyn, (13,3%), selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et les chaînes parlementaires.


Selon les observateurs, Anne Hidalgo partait favorite après être arrivée en tête du premier tour devant ses deux rivales, avec 29,33% des voix, contre 22,72% pour Rachida Dati et 17,26% pour Agnès Buzyn. Par ailleurs, La maire de Paris était donnée largement gagnante dans les derniers sondages.


Reporté en raison de l’épidémie du Coronavirus, le second tour des élections municipales a été marqué par une abstention historique avec 59,5% des Français qui ne sont pas rendus dans les urnes ce dimanche, selon de premières estimations.


Dans un communiqué de l’Elysée, le Président Emmanuel Macron s’est dit « préoccupé par le faible taux de participation aux élections municipales ».


Environ 16,5 millions de Français, soit 39% du corps électoral, étaient appelés aux urnes, ce dimanche, pour choisir leurs maires et conseillers municipaux dans les communes où le conseil municipal n’a pas été élu au complet au premier tour.