«C’est la plus grande chute dans l’histoire du marché des smartphones», a indiqué la firme d’analystes Strategy Analytics, qui ne s’attend pas à un meilleur mois de mars «Malgré les signes de reprise en Chine».

Dès la mi-février, Apple avait prévenu qu’elle n’atteindrait pas ses objectifs de ventes ce trimestre, à cause de l’épidémie, mentionnant alors des difficultés d’approvisionnement et la baisse de la demande chinoise.

Apple a rouvert ses 42 boutiques en Chine, mais fermé tous ses magasins dans le reste du monde jusqu’au 27 mars.

Le géant sud-coréen mondial des smartphones, Samsung, a dû aussi suspendre plusieurs fois ses opérations dans son usine de Gumi, à 200 km au sud-est de Séoul, en raison de cas de coronavirus au sein de ses employés.

Les mesures radicales de confinement des populations ont également atteint les fabricants chinois.