Selon les premiers résultats de ce scrutin relayés par les médias du pays, Edouard Philippe a été élu dans son fief avec 58,83% des voix, devant le communiste Jean-Paul Lecoq (41,2%).

Le Premier ministre français, maire de cette ville entre 2014 et 2017, était arrivé en tête du premier tour avec 43,59% des suffrages. Son adversaire, Jean-Paul Lecoq, avait obtenu 35,87% au premier tour.

« Au Havre, les résultats sont nets, je voudrais remercier les Havrais et les Havraises qui nous ont chargé de poursuivre la transformation (…) Il nous revient de nous engager dans cette direction et de faire de notre ville, cette ville exemplaire, plus douce, plus verte, plus attractive que nous voulons construire.», a lancé le chef du gouvernement devant ses partisans massés.

Evoquant le taux d’abstention qui s’élève au Havre à 58 % des inscrits, un résultat conforme à la moyenne nationale, le chef du gouvernement a précisé qu’« en France les choix sont faits par ceux qui se déplacent pour aller voter ».

Ce second tour des municipales est marqué par une abstention historique avec 59,5% des Français qui ne sont pas rendus dans les urnes ce dimanche, selon de premières estimations.

Dans un communiqué de l’Elysée, le Président Emmanuel Macron s’est dit « préoccupé par le faible taux de participation aux élections municipales ».

Les résultats des municipales dans le Havre sont les plus scrutées aux côtés de Paris et dans d’autres grandes villes françaises.

Récemment, Edouard Philippe a souligné sur France 3 que son « objectif, c’est d’être maire du Havre, vite. Ça peut arriver très vite. Si ça arrive très vite, ça sera très bien. »