Un grand passionné des arts et des cultures… 

 Ramzi était l’un des brillants journalistes culturels et artistiques ayant brillé de mille feux dans le ciel de la scène médiatique arabe en réalisant des dizaines d’entretiens et de rencontres avec les sommités de l’art et de la culture au Maroc et ailleurs entre autres le poète sénégalais Léopold Sédar Senghor, l’artiste égyptienne Chadia, pour ne citer que cela.

 Pour la petite histoire, Ramzi Sofia a écrit, en 1956, un livre sur les vedettes du 7ème art arabe et mondial où il avait effectué plusieurs voyages et déplacements  à Hollywood, le Caire, Beyrouth et  Londres à la rencontre de grands noms de la scène cinématographique. 

Le ‘’journaliste élégant’’ comme beaucoup aimaient l’appeler ainsi a gardé de bons liens avec de nombreuses figures de proue des mondes de la politique, des médias, des arts et de la diplomatie marocaines. Il était également un visage habitué des téléspectateurs marocains lors des rencontres et des conférences de presse du feu SM Hassan II. 

Une plume prolifique. Ramzi Sofia n’a jamais rompu avec l’écriture, car  il a toujours renoué le lien avec ses lecteurs et lectrices avec un article  hebdomadaire sur les colonnes du journal «‎Al Ousboue Assahafi». Il compte à son actif plusieurs publications dont «Des jours avec les étoiles »,  «Mohammed VI, le Roi de l’espoir», «Mohammed VI, le roi de la réforme et du changement».