‘’Juste après la publication du communiqué du ministère de tutelle relatif à la programmation des examens du baccalauréat, l’AREF-FM a pris une panoplie de mesures d’accompagnement aux niveaux de la gestion et de la logistique et sur le plan éducatif’’, a-t-il souligné dans un entretien à la MAP.

Ces mesures, a-t-il détaillé, prévoient un nombre de dix élèves par classe, le port obligatoire des masques par les élèves, les enseignants et les cadres administratifs durant toute la période des examens, et la désinfection deux fois par jour des centres des examens et des lieux de passage.

Destinées à garantir un bon déroulement des épreuves du baccalauréat à travers le respect des dispositions préventives et sanitaires, ces mesures concerneront également l’examen régional de la première année du baccalauréat qui aura lieu en septembre prochain, a-t-il poursuivi.

Mettant l’accent sur la décision du ministère de tutelle de suspendre les cours en présentiel, M. Zouak a fait observer que l’AREF Fès-Meknès, à l’instar des autres académies du royaume, s‘est adaptée à la conjoncture actuelle et a pu mettre en œuvre un programme d’action pour accompagner la situation épidémiologique, conformément aux directives du ministère de tutelle.

Il a aussi mis en avant le bilan des cours à distance, indiquant que plus de 1.200 ressources numériques ont été produites au niveau régional dans le cadre de cette opération lancée par le ministère de l’éducation nationale, en tant qu’alternative visant à assurer la continuité pédagogique et d’apprentissage.

Il a ajouté que plus de 98.600 classes virtuelles ont été créées au niveau de la région, dont 87.000 au sein des établissements publics et plus de 10.000 classes au niveau du secteur privé.

‘’Les capsules audio et vidéo créées par le corps enseignant de la région Fès-Meknès ont été d’une haute qualité’’, a-t-il assuré.

Notant que l’enseignement à distance a impulsé une nouvelle dynamique au système de formation national, M. Zouak a souligné que ce mode d’enseignement va se poursuivre même après cette crise sanitaire.

Plusieurs autres démarches et actions administratives sont accomplies à distance, dont des réunions, des opérations d’orientation et des inscriptions pour les nouveaux enfants de l’enseignement primaire.

Au niveau régional, a-t-il dit, il a été procédé à la création d’un grand projet qui combine l’enseignement et l’administration à distance, relevant que les services à distance ont été renforcés aussi bien de point de vue qualité que quantité.

Le responsable a, par la même occasion, salué les efforts continus déployés par les enseignants et les inspecteurs, ainsi que les cadres éducatifs et administratifs pour réussir ce nouveau projet pédagogique important dans ces conditions difficiles que vit le Maroc.