La mise en cause est entrée dans un magasin de produits alimentaires et a commencé à tousser sur les légumes, les produits de boulangerie, la viande et d’autres marchandises, ajoute la chaîne sur son site internet citant le copropriétaire des lieux qui a posté les faits sur Facebook.

Le personnel l’a rapidement sortie du magasin et appelé la police, qui l’a retrouvée quelques heures plus tard pour la placer en garde à vue, a déclaré à la presse le chef de la police de la ville de Hanover Albert Walker.

La femme avait « intentionnellement contaminé » la nourriture et elle est, de ce fait, passible de poursuite criminelle, ajoute la police sans préciser si l’intéressée est contaminée par le coronavirus.

Qualifiant l’acte de la prévenue de « farce très tordue », le copropriétaire du magasin a indiqué avoir procédé, avec l’aide d’un inspecteur de la santé, à la désinfection des lieux après avoir jeté à la poubelle une grande quantité de denrées alimentaires.

« Je suis absolument écœuré à cause de la perte de tant de nourriture », a-t-il réagi. « S’il est toujours honteux de gaspiller de la nourriture, en ces temps où tant de gens s’inquiètent de la sécurité de notre approvisionnement alimentaire, c’est encore plus grave. »

Cet incident intervient alors que le département de la Justice a affirmé mercredi que les personnes qui auraient intentionnellement propagé le nouveau coronavirus pourraient être accusées de terrorisme.

Plus tôt cette semaine, un homme du New Jersey qui, selon la police, a délibérément toussé sur un employé d’une épicerie en affirmant qu’il avait contracté le coronavirus a été accusé de « menaces terroristes ».

Selon une note du département de la Justice, le virus répond aux critères d’un « agent biologique » et menacer de le propager ou « d’utiliser Covid-19 comme une arme contre les Américains » pourrait constituer une menace terroriste.